Reims habitat, acteur du territoire

A vos cotés depuis plus de 90 ans.

Vous êtes dans : Accueil > Chantiers en cours > Un dialogue compétitif pour la rénovation thermique

Un dialogue compétitif pour la rénovation thermique

Le patrimoine existant bénéficie d’une politique de rénovation qui permet d’améliorer les performances énergétiques des bâtiments et d’alléger les charges des ménages. Ainsi, depuis 2008, Reims habitat mène une vaste opération de rénovation énergétique de son patrimoine. Plus de 1800 logements ont déjà fait l’objet de travaux de rénovation thermique dans les résidences Dunkerque, Villa d’Est, les Pans, les Pléiades…

Cette opération de rénovation thermique est renforcée dans le plan de stratégie patrimoniale 2017-2023 de Reims habitat avec une action programmée portant, à terme, sur plus de 4 000 logements.

Reims habitat innove en lançant les dernières vagues de travaux sous la forme de dialogue compétitif qui porte sur 1021 logements. L’objectif de performance énergétique visé est l’atteinte de l’étiquette C pour les logements et une labélisation BBC rénovation si une solution adaptée est définie.

Pourquoi recourir au dialogue compétitif ?

Outre une aide à la définition des besoins, le dialogue compétitif présente, par rapport à l’appel d’offres, l’avantage de donner une vision plus complète et comparative des solutions techniques, financières ou juridiques que le marché peut offrir, puisque les offres ne seront pas enfermées dans des spécifications techniques trop précises. De plus, le dialogue compétitif constitue une procédure flexible qui sauvegarde à la fois la concurrence entre opérateurs économiques et le besoin des personnes publiques de discuter avec chaque candidat tous les aspects du marché. Elle offre aux acheteurs publics des possibilités bien plus larges de dialoguer avec les candidats au marché, afin d’améliorer la qualité et le caractère innovant des propositions qui leur sont faites.

Quels logements sont concernés ?

La tranche ferme concerne des travaux sur 490 logements à savoir :

  • La résidence « Tonatiuh » pour 116 logements collectifs datant de 1987
  • La résidence « Les Vignes d’Or » pour 174 logements collectifs datant de 1987
  • La résidence « Porte de Paris » pour 200 logements collectifs datant de 1985

Les rénovations thermiques des résidences « Les Vignes d’Or » et « Porte de Paris » sont cofinancées par l’Union européenne.

L’Europe s’engage en Champagne-Ardenne avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

               

La résidence Tonatiuh à l'issue des travaux

Une première tranche Conditionnelle concerne des travaux sur 333 logements à savoir :

  • 253 logements collectifs datant de 1958 quartier Maison Blanche (avenue d’Epernay et place de Lisieux)
  • La résidence Canterbury : 80 logements collectifs datant de 1957

Secteur Maison-Blanche vue depuis l'avenue d'Epernay

Une deuxième tranche Conditionnelle concerne des travaux sur 198 logements à savoir :

  • Résidence « La Ferronnière » : 70 logements collectifs datant de 1991
  • « La Maladrerie » : 28 logements collectifs datant de 1982
  • « Cour du conseil» à Ay : 56 logements collectifs datant de 1975
  •  « Murigny Simon Courbet Forestier » : 20 logements collectifs et 24 logements individuels datant de 1980

Partager cette page sur

Reims habitat  Champagne Ardenne
71, avenue d'Épernay
51100 Reims

Nous contacter

Lien vers notre partenaire :

I-mmocoop